Le clan des Ours

Apprendre et jouer à la maison

Géométrie : les angles 12 mars 2011

Filed under: Mathématiques,Montessori — myriamemond @ 9:55

J’ai enfin terminé les barres de géométrie (d’inspiration montessorienne) pour les enfants. Il s’agit de barres de différentes longueurs  et couleurs que l’on assemble entre elles pour former des figures géométriques.

Fabrication

Ces barrettes peuvent être réalisées en bois ou plus simplement sur du papier cartonné, solution que j’ai retenue. J’ai imprimé le fichier des barrettes de géométrie proposé sur le site ParticiPassion, ainsi que les cartes de nomenclatures (figures planes, notions de bases, angles…). J’ai plastifié les barrettes et les enfants les assemblent au moyen de punaises sur une plaque de liège.

Sur le blog d’Augustin, vous pouvez également trouver un tuto pour fabriquer ces barres de géométrie (notamment les longueurs des barres).

 

Utilisation

Avec Constance, nous avons travaillé sur les angles. Nous avions déjà abordé cette notion fin janvier, mais « sur le papier » et Constance ne visualisait pas bien ce qu’il se passait. Avec les barrettes de géométrie, c’est très visuel et elle a tout de suite bien appréhendé les différents types d’angles et leurs relations.

Après avoir formé tous les types d’angles avec les barrettes colorées et les avoir tracés sur sa feuille, Constance a mesuré les angles à l’aide du rapporteur :

 

La grammaire à petits pas 25 octobre 2010

Filed under: Français,Montessori — myriamemond @ 10:07

Avec Aymeric, nous avons débuté l’analyse grammaticale en utilisant les symboles de la pédagogie Montessori (que j’ai trouvé sur le site ParticiPassions – pour une meilleure manipulation par les petits doigts, je vous conseille d’imprimer les symboles en grand format).

L’année dernière, nous avions joué avec à trouver des noms communs, faire la différence nom commun/nom propre. Nous avions aussi abordé la notion de genre (masculin/féminin) et de nombre (singulier/pluriel) et l’utilité des déterminants.

Durant les semaines dernières, j’ai introduit les  adjectifs qualificatifs. Dans un premier temps à l’oral où je lui demandais : « donne-moi un crayon bleu – un crayon rouge », « donne-moi une grande règle – une petite règle » etc. Ensuite, nous avons joué avec les mots pour faire des phrases farfelues, par exemple : le chat vert mange une carotte crue.

Puis, nous avons travaillé avec les symboles de grammaire. Pour chacune des nature de mots : nom, déterminant et adjectif qualificatif, l’enfant dispose d’une série de mots correspondants. Un premier exercice consiste à reproduire une « phrase » écrite sur un carton à l’aide de sa banque de mots (par ex. la poule rousse), puis de placer les symboles de grammaire au-dessus des mots pour bien visualiser la nature des mots utilisés. Après, l’enfant crée lui-même ses phrases et les recopie sur son cahier.

 

Pour trouver la nature des mots, on peut poser les questions suivantes :

  • Quel mot t’indique de quoi on parle ? => le nom
  • Quel mot t’indique si il y en a un ou plusieurs ? => le déterminant
  • Quel mot t’indique comment est la chose dont on parle ? => l’adjectif qualificatif

J’ai souhaité faire un peu de révision avec Constance qui a encore parfois des difficultés pour identifier la natures des mots. Nous avons donc procédé comme ci-dessus (en accélérer si pas de problème) et j’ai introduit les verbes (qu’elle connaît déjà très bien), en vue de poursuivre avec les adverbes, les prépositions, puis les fonctions dans les semaines à venir.

 

Cet exercice a aussi le mérite de faire travailler sur les accords nom/adjectifs et sujet/verbe, puisque dans la banque de mots, on trouve des noms au singulier et au pluriel, et des verbes qui peuvent être à la 3ème personne du singulier ou du pluriel ! et pour les étourdi(e)s , cela peut jouer des tours !!!

Une vue des listes de mots proposés (c’est un peu chamboulé, mais c’était pendant la séance de travail) :

Pour poursuivre le travail, je propose des phrases à l’enfant qui doit alors analyser la nature des mots qu’il connaît, et leur fonction dans la phrase (sujet, complément d’objet direct, etc…), au fur et à mesure de l’apprentissage de ces notions.

 

Les formes géométriques 28 septembre 2010

Filed under: Mathématiques,Montessori — myriamemond @ 10:00

La pâte à modeler est un bon outil pour travailler de manière pluri-sensorielle. Ainsi, Aymeric s’en est servi pour revoir les différentes formes géométriques apprises l’année dernière.

Après avoir étaler la pâte à modeler, il s’est servi d’un gabarit en plastique (acheté chez Wesco) pour découper les différentes formes géométriques.

Il a ensuite déposé les formes sur des cartes de nomenclature que j’avais réalisées pour son frère (comme quoi, on peut faire feu de tout bois !) :

J’ai constaté que ce type d’activité était très apprécié par les enfants. Ils adorent manipuler, toucher, déformer…et c’est dans ces moments-là qu’ils apprennent le plus.

 

Moment de concentration 15 septembre 2010

Filed under: Jeux d'Alexandre,Montessori — myriamemond @ 10:36

Cet après-midi, Petit Ourson n’a pas voulu faire de sieste. Alors pour l’occuper, je lui ai proposé une activité de motricité fine : insérer une rondelle métallique ou une languette plastique dans une « tirelire ».

Quelle concentration  ! Quelle application ! Alexandre a adoré cette activité d’inspiration Montessori, la récompense étant le petit « glin » de l’objet qui tombe dans la boîte.

Ensuite, le voyant calme et dans l’attente d’autre chose, je lui ai proposé des versés. Ses premiers versés « officiels »…car bien sûr il a déjà essayé de se servir de l’eau tout seul avec le grande carafe et cela a un peu débordé de partout, genre piscine dans la cuisine ! Aujourd’hui, donc, muni de sa petite carafe rouge et d’un verre, il a passé une bonne demi-heure à transvaser de l’eau d’un récipient à l’autre.

Tantôt, il observait l’écoulement de l’eau, tantôt il regardait ce qu’il se passait à l’intérieur du récipient qu’il était en train de vider. Peu à peu son geste est devenu plus précis, et sur la fin il parvenait à verser tout le liquide sans en répandre sur le plateau.

En observant Alexandre cet après-midi, je me suis dit qu’il était prêt pour commencer les activités de vie pratique proposées par la pédagogie Montessori. Je me demandais quand commencer ces activités avec Alexandre car il est déjà très demandeur d’autre chose que ses petites voitures et petits bonhommes. Il manipule les cubes de la tour rose, les barres rouges, adore les crayons, passer le balai ou l’aspirateur…bref, jusqu’à présent il était vraiment dans l’esprit absorbant en regardant ses frères et soeur, ou moi-même. Et là, je sens qu’il a de plus en plus envie de manipuler à son tour. Bref, il va falloir que je songe à lui faire quelques plateaux d’activités et à l’aider à faire seul dans les activités de la maison (arroser les plantes, laver les légumes, mettre ses couverts…).