Le clan des Ours

Apprendre et jouer à la maison

Géométrie dans l’espace 7 avril 2011

Filed under: Apprendre en jouant,Mathématiques — myriamemond @ 10:06

Cette semaine, Constance a commencé le quatrième volume du cours de maths des Frères Lyons. Cela devrait nous occuper un bon moment car il y a beaucoup de notions symboliques et ce volume couvre une vaste étendue du programme (nombres, entiers, décimaux, algébriques, fractions… ) de primaire … et de collège !
Pour nous changer les idées (oui, moi aussi j’ai besoin de changer un peu de sujet !), je propose quelques jeux et exercices de géométrie en alternance avec le premier chapitre qui porte, entres autres, sur l’addition des entiers, des nombres algébriques et des fractions.

Ainsi, nous avons fait quelques constructions dans l’espace à l’aide de cubes (cours Frères Lyons, vol.3, chap.7).

Voilà le schéma :

et Constance à l’œuvre,

avec les 8 cubes :

et avec les 6 cubes :

Ensuite, Constance a inventé une construction sans que je regarde et elle en a fait le schéma pour que je puisse la faire à mon tour :

Cet exercice n’est pas si simple et demande beaucoup d’attention, de précision dans le tracé et de méthode … mais Constance ne s’en est pas si mal sortie !

Dans le même style, on peut fabriquer ces propres fiches et utiliser des blocs de formes diverses et variées (prisme, cube, cône, pont…) ou se procurer un des jeux de construction suivants (liste non exhaustive) :

  • Architek : 18 blocs de formes variées et des fiches de difficulté variable pour réaliser des constructions 3D
  • Architecto : autre version, chez un autre éditeur
  • Cliko : le même principe que précédent, mais certaines faces sont cachées …
  • Kataboom 3D : (chez Didacto) jeu sur le travail spatial, la logique. Des situations simples pour les petits (à partir de 3 ans) et plus complexes pour les grands (jusqu’à 12 ans au moins).

Pour les plus petits où l’interactivité avec l’adulte est importante,  on peut aussi construire un modèle avec des cubes ou des legos que les enfants devront reproduire en respectant les couleurs (ou pas !).

 

Géométrie : les angles 12 mars 2011

Filed under: Mathématiques,Montessori — myriamemond @ 9:55

J’ai enfin terminé les barres de géométrie (d’inspiration montessorienne) pour les enfants. Il s’agit de barres de différentes longueurs  et couleurs que l’on assemble entre elles pour former des figures géométriques.

Fabrication

Ces barrettes peuvent être réalisées en bois ou plus simplement sur du papier cartonné, solution que j’ai retenue. J’ai imprimé le fichier des barrettes de géométrie proposé sur le site ParticiPassion, ainsi que les cartes de nomenclatures (figures planes, notions de bases, angles…). J’ai plastifié les barrettes et les enfants les assemblent au moyen de punaises sur une plaque de liège.

Sur le blog d’Augustin, vous pouvez également trouver un tuto pour fabriquer ces barres de géométrie (notamment les longueurs des barres).

 

Utilisation

Avec Constance, nous avons travaillé sur les angles. Nous avions déjà abordé cette notion fin janvier, mais « sur le papier » et Constance ne visualisait pas bien ce qu’il se passait. Avec les barrettes de géométrie, c’est très visuel et elle a tout de suite bien appréhendé les différents types d’angles et leurs relations.

Après avoir formé tous les types d’angles avec les barrettes colorées et les avoir tracés sur sa feuille, Constance a mesuré les angles à l’aide du rapporteur :

 

Vive les mathématiques ! 28 février 2011

Filed under: Apprendre en jouant,Mathématiques — myriamemond @ 9:49

Après 2 semaines de vacances, les oursons ont repris le rythme des activités apprentissage / poterie, danse, etc.

Pendant les trois semaines qui viennent, nous commençons par une série français / arts (théatre-arts plastiques), c’est à dire que ces matières sont vues quotidiennement, de manière approfondie (environ 1h 15 chacune) et que nous faisons des révisions en maths.

Pour les maths (que les enfants adorent), j’ai trouvé quelques sites vraiment bien faits avec des exercices en lignes, des énigmes … Voici ma sélection :

  • le Matou matheux : version française / anglaise, exercices et animations interactives du CP à la seconde : j’aime beaucoup car beaucoup de thèmes sont abordés.
  • Mathématiques magiques : pavages, carrés magiques, sodokus et bien d’autres tout aussi fascinants et amusants les uns que les autres. De la maternelles jusqu’à …. jouer avec les maths c’est magique !
  • Champion Math : beaucoup moins ludiques, mais idéal pour réviser le calcul mental du CP au CM2.
  • Récréomath : banque de problèmes plus ou moins faciles.

Les deux grands oursons aiment beaucoup jouer avec les deux premiers sites … et aujourd’hui, nous avons fait des révisions de géométrie.

 

La planche à calculer 12 novembre 2010

Filed under: Mathématiques — myriamemond @ 10:00

Cette semaine Aymeric a découvert la planche à calculer des Frères Lyons (Robert et Michel Lyons). Nous travaillons sur le chapitre 6 du volume 2. C’est un chapitre très important de part le nombre de problèmes proposés (pas moins de 24 problèmes) et le fait que l’enfant, je cite, « va développer le sens de l’addition et de la soustraction » quels que soient les nombres. »

Dans ce billet, je voudrais montrer la démarche mise en œuvre et vous faire partager mon enthousiasme pour cette méthode, qu’Aymeric aime aussi beaucoup.

Comment utiliser la planche à calculer ?

En exercices préliminaires, Aymeric a tout d’abord travaillé sur les équivalences aux moyens de pièces de monnaies (ce qui a permis également de se familiariser avec les euros et les centimes). Nous avons donc fait des échanges de pièces : 1 pièce de 10 cents contre 10 pièces de 1 cent, ou 5 pièces de 2 cents ou 2 pièces de 5 cents, puis de même avec d’autres pièces (50 cents, 20 cents). Ensuite, il devait échanger une somme d’argent (par exemple 27 cents) en utilisant le moins de pièces possible.

Ces exercices ont été un peu difficiles au début, surtout pour qu’Aymeric comprenne que 10 pièces de 1 cent et même chose qu’une seule pièce de 10 cents.

Ensuite, nous avons utilisé la planche à calculer.

Un premier exercice consiste à trouver les pièces qui sont cachées derrière les boutons (ce sont des pièces déguisées). Chaque bouton correspond à une pièce. Et l’ensemble des pièces correspond à une somme donnée.

Dans l’exemple de la photo ci-dessus, la somme donnée était 32 cents. Aymeric savait qu’il y avait 1 pièce « x », 2 pièces « y » et 1 pièce « z ». A lui de trouver qui se cache derrière « x », « y » et « z ». Pas évident au premier abord, j’ai même eu un peu de mal à savoir ce qu’il fallait faire au début (il n’y a pas d’illustration dans le livret !) ! Mais cela fait faire une bonne gymnastique d’esprit et, mine de rien, cela fait travailler le calcul mental.

Le deuxième exercice consiste à travailler sur des additions et des soustractions de « x », « y » et « z ».

L’opération de type : 2x+3y+z-x+4y-z =… est inscrite sur sa feuille. A l’aide des boutons, Aymeric effectue le calcul :

puis, note la solution trouvée sur sa feuille

Au cours de cet exercice, l’enfant apprend naturellement qu’on ne peut pas ajouter ou soustraire « des choux et des carottes », il peut également anticiper et trouver le résultat sans utiliser les boutons.

C’est tout pour cette semaine, dans un prochain billet, je vous expliquerait comment nous avons travaillé sur les nombres négatifs, et mis en place les centaines, dizaines et unités préalables aux opérations posées.

 

Dénombrement et collection d’objet 11 novembre 2010

Filed under: Mathématiques — myriamemond @ 8:00

Erwann connaît maintenant les chiffres de 0 à 5, même si pour le « 5 », il reste quelques difficultés liées au fait qu’il ne parvient pas à prononcer correctement le chiffre, mais montre bien avec ses doigts.

Pour m’assurer que ces connaissances étaient solides, avant d’aborder la suite de 6 à 10, nous avons fait un petit jeu.

Dans son plateau, Erwann a à disposition des gâteaux, des chips, des saucisses… et il doit les distribuer à ses bonshommes. Dans un premier temps, il n’y avait qu’une sorte d’article à distribuer, mais leur quantité n’était pas toujours égale au nombre de bonshommes. Si il y en avait moins, il devait alors me demander un complément, dans le cas contraire, il devait me rendre ce qui restait et me dire « il reste x gâteaux ».

Ensuite, je lui ai donné x gâteaux, y chips, z saucisses… et un tas de bonshommes. Il devait alors faire des groupes de personnages en les associant à une quantité d’objet (il y avait autant de bonshommes que d’objets).

Sur la photo, Erwann est en train de distribuer la nourriture, et on voit, en bas, des personnages qui ne sont pas encore utilisés et sur le côté, le plateau avec la nourriture restante à distribuer.

A la fin, Erwann a disposé les étiquettes « chiffres » à côté de chaque groupe.

 

Les formes géométriques 28 septembre 2010

Filed under: Mathématiques,Montessori — myriamemond @ 10:00

La pâte à modeler est un bon outil pour travailler de manière pluri-sensorielle. Ainsi, Aymeric s’en est servi pour revoir les différentes formes géométriques apprises l’année dernière.

Après avoir étaler la pâte à modeler, il s’est servi d’un gabarit en plastique (acheté chez Wesco) pour découper les différentes formes géométriques.

Il a ensuite déposé les formes sur des cartes de nomenclature que j’avais réalisées pour son frère (comme quoi, on peut faire feu de tout bois !) :

J’ai constaté que ce type d’activité était très apprécié par les enfants. Ils adorent manipuler, toucher, déformer…et c’est dans ces moments-là qu’ils apprennent le plus.

 

Attrimaths 13 septembre 2010

Filed under: Apprendre en jouant,Mathématiques — myriamemond @ 9:27

Aujourd’hui, les enfants ont découvert les Attrimaths (je remercie mon amie de m’avoir prêté sa boîte).

Il s’agit de petits blocs de plastique souple aux  formes et couleurs assorties : carré-orange, triangle-vert, losange-bleu, trapèze-rouge, losange-blanc, hexagone – jaune. Cette activité s’adresse aux enfants de 3 à 11 ans (voire plus).

Pour les petits 3 – 6 ans, les Attrimaths permettent de développer la motricité fine, la créativité, d’aborder les notions de grandeurs, de formes, de couleurs, de symétrie….tout cela sous forme de jeux.

Pour les plus grands, les Attrimaths offrent une approche ludique et originale des mathématiques (fractions, divisions, calcul…) et de la géométrie (compréhension des formes géométriques, les angles, l’aire et le périmètre, les différentes transformations planes -symétries, translation, rotation).

Ce matin, les enfants ont adoré la séance découverte que je leur ai proposée. Aymeric qui aime beaucoup les jeux de logique et d’assemblage voulait essayer tous les gabarits :

Constance qui avait moins de temps s’est contentée de réaliser une voiture en mosaïque. Elle est surtout intéressée par les activités sur les fractions et la géométrie, et elle attend les fiches correspondantes avec impatience :

Quant à Erwann, il a classer les formes, puis il s’est essayé sur un gabarit. C’est un excellent exercice pour lui car cela lui fait travailler la manipulation fine. Les Attrimaths demandent aussi de la concentration et c’est un vrai tour de force pour Erwann de terminer son activité :

Sur la photo ci-dessus, on voit bien les différents blocs.

J’hésitais à investir dans ce matériel : allait-il vraiment servir ? est-ce que les enfants allaient accrocher? Finalement, les enfants l’ont plébiscité (et ils n’ont pas  encore fait le tour de la question !), et moi, je découvre toutes les possibilités d’utilisation (cela peut servir pour tous – c’est rare). Donc, oui, c’est un bon investissement !

Où peut-on trouver des Attrimaths ?

  • chez Didacto (barils de pièces, fichiers, gommettes…)
  • chez Eveil et Jeux (seulement les pièces, pas de fichier…et plus cher)
  • sur Internet, on peut trouver des fichiers à télécharger.