Le clan des Ours

Apprendre et jouer à la maison

La petite casserole d’Anatole 23 mars 2012

Filed under: Lecture — myriamemond @ 9:56

Cette une amie qui a offert ce livre, écrit et dessiné par Isabelle Carrier, à mon deuxième fils pour Noël. Je l’en remercie car elle nous a fait découvrir un magnifique ouvrage parlant du handicap. Il traite le problème avec humour, tendresse, réalisme et pudeur. L’image de la casserole qu’Anatole traîne derrière lui et qui le gêne beaucoup dans la vie quotidienne et dans ses relations avec les autres m’a beaucoup plue.

J’aime aussi beaucoup le passage où la dame arrive pour l’aider à vivre avec sa casserole, à envisager les difficultés sous un autre angle …

 

Ce livre est édité par les éditions Bilboquet. Je vous ai mis la quatrième de couverture qui pose bien le problème. On peut également trouver une très belle interview de l’auteur, ici , qui nous parle son travail, de sa vie et également de la naissance de ce livre « La petite casserole d’Anatole ».

Que l’on soit petit ou grand, ce livre est un vrai régal … à partager sans compter !

 

Animaux des Mers et des Océans 22 mars 2011

Filed under: Lecture — myriamemond @ 12:00

Constance se passionne pour la mer et les océans et voudrait devenir océanographe.

Pour tout connaître sur le sujet, elle s’est acheté une « encyclopédie » de 240 pages : Animaux des Mers et de Océans de Renée Le Bloas, aux éditions Milan, coll. Les Encyclopes.

Le livre comporte de très jolies photographies et illustrations. Il est richement documenté et sa présentation permet plusieurs niveaux de lecture en fonction de l’âge de l’enfant (proposé pour enfants à partir de 10 ans).

 

 

Son « fff… » et poinçonnage 7 mars 2011

Filed under: Apprendre en jouant,Lecture — myriamemond @ 10:53

Dans la poursuite de la découverte des sons et du code écrit, nous avons abordé le « fff…. » (photo trouvée ici) :

Comme je m’inspire de la pédagogie Montessori, nous travaillons avec les lettres rugueuses écrites en cursive afin de bien sentir le tracé de la lettre. Nous avons aussi tracé la lettre dans de la semoule.

Ensuite nous avons recherché le son « ffff » dans des mots à partir de dessins (motsf)

Cependant, à l’école, qu’Erwann fréquente 2 fois par semaine, ce sont les capitales d’imprimerie qui sont utilisées. Cela ne m’enchante pas du tout, mais je ne me vois pas demander à la maîtresse de changer de méthode ! Je propose donc à Erwann cet autre type d’écriture. Aujourd’hui, il a découpé le « F » avec la technique du poinçonnage :

Pour l’occasion, j’ai confectionné un poinçon avec une aiguille à bout rond plantée dans un bouchon de liège. Cette activité a beaucoup plus à Erwann qui a fait consciencieusement tout le tour du motif et a détaché avec soin la lettre (je l’ai un peu aidé car le carton utilisé était mince et donc se déchirait facilement).

Le poinçon est un bon exercice préparatoire à l’écriture. Il permet d’exercer la motricité fine, la coordination oeil-main et la concentration.Sur les photos, on voit qu’Erwann ne tient pas bien son poinçon (enfin pas comme on tient un crayon) du fait de la forme…peu ergonomique. Je vais donc investir dans du matériel d’autant plus que cela servira aussi aux grands (découverte que la ligne est une infinité de points, arts plastiques) et à Alexandre qui semblait aussi très intéressé.

On trouve du matériel pour faire cette activité chez Bourrelier (12,95 euro le kit de 6), Oppa Montessori (poinçon à partir de 0,60 euro).

 

Gros sur la tomate 30 décembre 2010

Filed under: Lecture — myriamemond @ 10:12

Voici un livre plein de fraîcheur, d’humour et de sensibilité qui traite des « dys-fférences, écrit par Dominique Brisson.

 

Bob (alias Ferdinand) est un petit garçon comme les autres, ou presque, puisqu’il mélange les mots, les lettres et les chiffres. A l’école, la vie n’est pas facile surtout avec la maîtresse qui ne veut pas « voir » ses difficultés et ne fait rien pour l’aider, au contraire. Heureusement, il peut compter sur sa maman et son amie Anna pour lui remonter le moral car souvent « il en a gros sur la tomate ».

Le livre donne la vision de l’enfant et de sa maman. Mais c’est également, en filigrane, les réactions de l’Education Nationale vis-à-vis des ces enfants présentant des difficultés d’apprentissage qui sont dénoncées.

Pour vous donnez une idée, voici en préambule ce que dit la maman de Bob :

« Petit dyslexique, petit dysphasique, petit dyscalculique, petit dysgraphique, mais qui a toujours eu dys/10 dans mon cœur …  »

89 pages à lire à partir de 10 ans et vivement conseillé :

  • aux enseignants pour qu’ils comprennent que « non! nos petits dys ne le font pas exprès ! »
  • et aux parents qui y trouveront un moment de détente dans un quotidien parfois bien difficile.

 

 

Halloween 30 octobre 2010

Filed under: à propos de nous,Lecture — myriamemond @ 11:07

Bien que nous ne fêtions pas particulièrement Halloween, j’avais envie de faire une animation à la maison pendant les vacances de la Toussaint (enfin vacances pour les scolaires, car chez nous, il y a classe à la maison le matin).

Au programme de l’après-midi, il y avait :

  • atelier bricolage : réalisation de photophores, dont voici un exemplaire des très beaux photophores faits par les enfants (et les mamans) :
  • goûter : les mamans avaient confectionné de délicieux gâteaux, et petits sablés
  • jeux dans le jardin, dont le jeu de la citrouille 😉

Certains étaient venus déguisés, ainsi nous avons eu un petit diable, une araignée, des sorcières (petites et grandes), un petit fantôme etc…et chez nous il y avait une sorcière, un pirate et un drôle de petit sorcier avec un crochet :

Bravo et merci à tous les participants pour ce très bel après-midi.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur les sorcières (et les fées), Constance (docteur es sorcières, fées et autres personnages mystérieux) vous conseille la lecture de ce livre :

Outre des histoires des sorcières, on y trouve des activités à faire pour Halloween, dont un délicieux gâteau au chocolat (qu’une de mes amies avait préparé pour notre petite fête) décoré de sablés effrayants…hummm, un vrai délice ! Aymeric, lui, a essayé les ribambelles citrouille et fantômes pour décorer sa chambre.

Et si vous aimez les histoires de sorcières, quelques idées de lecture que les enfants aiment beaucoup.

Un petit livre qui se lit très bien (idéal pour les lecteurs débutants) :

Les histoires de Pélagie la sorcière (il existe plusieurs albums) avec un joli graphisme :

Il y a aussi la sorcière Camomille que j’adore (là aussi plusieurs albums à déguster) :

et pour finir, un opéra pour enfants de Marcel Landowski et Pierre Gripari,  La sorcière du placard à balai (le refrain est un peu entêtant mais il plaît beaucoup aux enfants) :

Et pour ceux qui aiment pratiquer la magie, notre petite sorcière, alias Constance, vous a préparé une recette pour devenir invisible ! Alors à vos chaudrons !

 

L’hiver des gros ventres 18 octobre 2010

Filed under: Lecture — myriamemond @ 9:00

« Je suis un petit garçon nommé Julien. Mes parents ont divorcé. Mon papa vit en Afrique, et il va venir me voir en automne. Dans sa dernière lettre, il écrit qu’il a une grosse surprise pour moi !

J’ai bien aimé ce livre car il parle d’amitié. Cela m’a fait penser à « La vraie princesse Aurore », un livre que j’ai aussi beaucoup aimé (toujours chez le même éditeur. »

Signé Constance.

Constance aime beaucoup les ouvrages de l’éditeur Rageot, en particulier la collection Rageot Romans.

Son frère Aymeric s’est bien amusé à la lecture des livres de la collection L’école d’Agathe, toujours chez le même éditeur et idéal pour les apprentis lecteurs (peu de pages, gros caractères, belles illustrations).

 

Devine qui fait quoi 4 juillet 2010

Filed under: Langage,Lecture — myriamemond @ 10:07

Un livre amusant, sans texte, où le lecteur doit inventer l’histoire à partir des empreintes laissées par les personnages. Nous avons découvert ce livre à la bibliothèque et les enfants l’ont tout de suite adopté…du coup, je l’ai acheté.

Le livre est composé de grandes illustrations disposées sur une double-page représentant une scène où les personnage sont absents par le graphisme mais pas leurs actions qui sont explicitées par les traces de pas laissées dans la neige.

Les deux premières pages comportent des dessins illustrant les actions du personnage principal.

Pour travailler un peu le vocabulaire et la syntaxe autour de la question « Que fait le garçon, le chien… ? », j’ai repris ces dessins, je les ai découpés et je fais choisir à Erwann celui qui correspond à la scène illustrée dans le livre (par ex. le garçon ramasse de l’herbe, porte du bois…)