Le clan des Ours

Apprendre et jouer à la maison

La planche à calculer 12 novembre 2010

Filed under: Mathématiques — myriamemond @ 10:00

Cette semaine Aymeric a découvert la planche à calculer des Frères Lyons (Robert et Michel Lyons). Nous travaillons sur le chapitre 6 du volume 2. C’est un chapitre très important de part le nombre de problèmes proposés (pas moins de 24 problèmes) et le fait que l’enfant, je cite, « va développer le sens de l’addition et de la soustraction » quels que soient les nombres. »

Dans ce billet, je voudrais montrer la démarche mise en œuvre et vous faire partager mon enthousiasme pour cette méthode, qu’Aymeric aime aussi beaucoup.

Comment utiliser la planche à calculer ?

En exercices préliminaires, Aymeric a tout d’abord travaillé sur les équivalences aux moyens de pièces de monnaies (ce qui a permis également de se familiariser avec les euros et les centimes). Nous avons donc fait des échanges de pièces : 1 pièce de 10 cents contre 10 pièces de 1 cent, ou 5 pièces de 2 cents ou 2 pièces de 5 cents, puis de même avec d’autres pièces (50 cents, 20 cents). Ensuite, il devait échanger une somme d’argent (par exemple 27 cents) en utilisant le moins de pièces possible.

Ces exercices ont été un peu difficiles au début, surtout pour qu’Aymeric comprenne que 10 pièces de 1 cent et même chose qu’une seule pièce de 10 cents.

Ensuite, nous avons utilisé la planche à calculer.

Un premier exercice consiste à trouver les pièces qui sont cachées derrière les boutons (ce sont des pièces déguisées). Chaque bouton correspond à une pièce. Et l’ensemble des pièces correspond à une somme donnée.

Dans l’exemple de la photo ci-dessus, la somme donnée était 32 cents. Aymeric savait qu’il y avait 1 pièce « x », 2 pièces « y » et 1 pièce « z ». A lui de trouver qui se cache derrière « x », « y » et « z ». Pas évident au premier abord, j’ai même eu un peu de mal à savoir ce qu’il fallait faire au début (il n’y a pas d’illustration dans le livret !) ! Mais cela fait faire une bonne gymnastique d’esprit et, mine de rien, cela fait travailler le calcul mental.

Le deuxième exercice consiste à travailler sur des additions et des soustractions de « x », « y » et « z ».

L’opération de type : 2x+3y+z-x+4y-z =… est inscrite sur sa feuille. A l’aide des boutons, Aymeric effectue le calcul :

puis, note la solution trouvée sur sa feuille

Au cours de cet exercice, l’enfant apprend naturellement qu’on ne peut pas ajouter ou soustraire « des choux et des carottes », il peut également anticiper et trouver le résultat sans utiliser les boutons.

C’est tout pour cette semaine, dans un prochain billet, je vous expliquerait comment nous avons travaillé sur les nombres négatifs, et mis en place les centaines, dizaines et unités préalables aux opérations posées.

Publicités
 

2 Responses to “La planche à calculer”

  1. mimel Says:

    Bonjour!
    je suis très contente d’avoir trouvé ton blog car moi aussi j’utilise la méthode defimath. Pour ce chapitre, il est demandé des pièces de 25 cts; Comment as-tu adapté cela à l’euro?
    Autre question: combien de temps ton enfant y travaille par jour?
    merci d’avance 😉

    • myriamemond Says:

      Dans un premier temps, j’ai adapté les exercices en utilisant les pièces de l’euro. Puis, j’ai fabriqué des pièces de 25 cts (en précisant que celles n’existaient pas dans la monnaie européenne) et nous avons fait les exercices du livret. Cela fait travailler différemment car les regroupements ne sont pas les même.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s