Le clan des Ours

Apprendre et jouer à la maison

Premiers frimas 30 novembre 2010

Filed under: à propos de nous — myriamemond @ 9:05

Les premiers flocons de la saison hivernale, plutôt en avance cette année, sont tombés dans notre jardin pour la plus grande joie des enfants.

Nous avons profité de l’après-midi ensoleillé d’hier pour faire un bonhomme de neige et une bataille de boules de neige. Les enfants adorent l’école à la maison!

 

 

Visite au Parc des félins 23 novembre 2010

Filed under: Apprendre en jouant — myriamemond @ 9:42

Avant les premiers frimas de l’hiver qui s’annoncent pour cette fin de semaine, nous avons visité le Parc des Félins de Nesles (77) avec le groupe Non-Sco d’Ile-de-France.

Après avoir pique-niqué, nous avons observé les félins d’Asie accompagnés d’un guide pour tout nous expliquer sur ces animaux, et le rôle du parc dans le maintien de leur espèce.

Nous avons vu, entre autres, une famille de tigres blancs, dont voici la femelle :

 

quelques lions, et lionnes :

des panthères du Sri Lanka, grimpées dans les arbres :

Le parc dispose également d’un îlot réservé aux lémuriens où ces derniers vivent en liberté.

Les enfants ont adoré la visite et ils ont déjà prévu d’y retourner au printemps avec leur sœur qui, étant malade,  n’a pas pu venir aujourd’hui, et pour finir de voir tous les félins (nous n’avons pas vu les parties Afrique et Europe).

 

 

8 ans déjà ! 18 novembre 2010

Filed under: à propos de nous — myriamemond @ 9:36

Ce soir, nous avons fêté l’anniversaire de notre aînée. Constance a soufflé ses 8 bougies entourée de ses frères.

Encore une fois, elle a eu de nombreux cadeaux, dont un superbe dessin fait par Aymeric, qui a représenté la famille :

et une très belle poupée American Girl, tout droit venue des Etats-Unis, offerte par son parrain :

C’était une très belle soirée, passée en famille…

 

Le Monde de Crevette 15 novembre 2010

Filed under: à propos de nous — myriamemond @ 10:18

Dans la famille « Blogger », je voudrais la mère, le père et la fille !

Et oui, nous sommes tous passionnés et nous voulons partager avec nos pairs, notre famille et nos amis nos expériences, nos connaissances, nos trucs et astuces et nos humeurs.

Ainsi, Papa Blogger nous parle de musique, synthétiseurs, architecture, astronomie…sur Mustudio.

La fille Blogger nous ouvre les portes du Monde de Crevette.

Maman Blogger…vous connaissez. Elle est aussi la correctrice officielle de tous ces blogs ! Tandis que Papa Blogger s’occupe des photos et des vidéos.

Et, oui, c’est aussi une affaire de famille !

 

Livres des lettres 14 novembre 2010

Filed under: Français,Langage — myriamemond @ 8:26

Grâce aux lettres rugueuses et aux gestes Borel-Maisonny, Erwann reconnaît bien les lettres qu’il a apprises. Pour aller plus loin, je lui propose des exercices complémentaires, dans l’ordre suivant :

1- prononciation : je lui fais répéter les syllabes correspondant au son accompagné des gestes Borel-Maisonny (on travaille déjà depuis longtemps sur les syllabes, donc ici le but est de visualiser les combinaisons consonne-voyelle)

2- écriture avec les lettres mobiles (exemple  ici ou ici) pour former les syllabes à partir des exercices de prononciation

3 -reconnaissance visuelle : script et majuscules imprimerie

Comme Erwann est très visuel, cet exercice ne lui pose pas de problème.

4 – tracé de la lettre : avec un gros feutre pour une meilleure tenue du crayon et un tracé plus aisé, parfois avec quelques exercices préparatoires (rond pour le o et le a, boucles pour le e, pont inversé pour le i et le u)

Le même petit bonhomme a fait ces lignes ! sauf qu’au milieu il a décroché et que pour la dernière ligne, il est parvenu à se concentrer ! Mais j’avoue que cela reste un mystère pour moi.

    5 – reconnaissance phonologique :

    • on cherche ensemble de mots qui contiennent le son étudié (surtout moi car c’est un exercice très difficile pour Erwann)
    • j’écris le mot sous le dessin
    • Erwann repère le son en collant une gommette
    • on relit ensemble les mots en prononçant bien toutes les syllabes (Erwann a tendance à ne pas prononcer les débuts de mot)

     

    Les exercices 3 à 5 sont ensuite regroupés sous forme de livret, dont voici la couverture :

    Le livret a l’avantage d’avoir tous les supports en même temps, de permettre de rajouter facilement des exercices, notamment des tracés de lettres.

    Nous travaillons en général une à deux semaines sur un son. Pour l’instant, nous avons vu les voyelles + le « é », et le « t ». Erwann aime bien faire ce genre d’exercices et il est très fier des petits livres obtenus.

     

    La planche à calculer 12 novembre 2010

    Filed under: Mathématiques — myriamemond @ 10:00

    Cette semaine Aymeric a découvert la planche à calculer des Frères Lyons (Robert et Michel Lyons). Nous travaillons sur le chapitre 6 du volume 2. C’est un chapitre très important de part le nombre de problèmes proposés (pas moins de 24 problèmes) et le fait que l’enfant, je cite, « va développer le sens de l’addition et de la soustraction » quels que soient les nombres. »

    Dans ce billet, je voudrais montrer la démarche mise en œuvre et vous faire partager mon enthousiasme pour cette méthode, qu’Aymeric aime aussi beaucoup.

    Comment utiliser la planche à calculer ?

    En exercices préliminaires, Aymeric a tout d’abord travaillé sur les équivalences aux moyens de pièces de monnaies (ce qui a permis également de se familiariser avec les euros et les centimes). Nous avons donc fait des échanges de pièces : 1 pièce de 10 cents contre 10 pièces de 1 cent, ou 5 pièces de 2 cents ou 2 pièces de 5 cents, puis de même avec d’autres pièces (50 cents, 20 cents). Ensuite, il devait échanger une somme d’argent (par exemple 27 cents) en utilisant le moins de pièces possible.

    Ces exercices ont été un peu difficiles au début, surtout pour qu’Aymeric comprenne que 10 pièces de 1 cent et même chose qu’une seule pièce de 10 cents.

    Ensuite, nous avons utilisé la planche à calculer.

    Un premier exercice consiste à trouver les pièces qui sont cachées derrière les boutons (ce sont des pièces déguisées). Chaque bouton correspond à une pièce. Et l’ensemble des pièces correspond à une somme donnée.

    Dans l’exemple de la photo ci-dessus, la somme donnée était 32 cents. Aymeric savait qu’il y avait 1 pièce « x », 2 pièces « y » et 1 pièce « z ». A lui de trouver qui se cache derrière « x », « y » et « z ». Pas évident au premier abord, j’ai même eu un peu de mal à savoir ce qu’il fallait faire au début (il n’y a pas d’illustration dans le livret !) ! Mais cela fait faire une bonne gymnastique d’esprit et, mine de rien, cela fait travailler le calcul mental.

    Le deuxième exercice consiste à travailler sur des additions et des soustractions de « x », « y » et « z ».

    L’opération de type : 2x+3y+z-x+4y-z =… est inscrite sur sa feuille. A l’aide des boutons, Aymeric effectue le calcul :

    puis, note la solution trouvée sur sa feuille

    Au cours de cet exercice, l’enfant apprend naturellement qu’on ne peut pas ajouter ou soustraire « des choux et des carottes », il peut également anticiper et trouver le résultat sans utiliser les boutons.

    C’est tout pour cette semaine, dans un prochain billet, je vous expliquerait comment nous avons travaillé sur les nombres négatifs, et mis en place les centaines, dizaines et unités préalables aux opérations posées.

     

    Dénombrement et collection d’objet 11 novembre 2010

    Filed under: Mathématiques — myriamemond @ 8:00

    Erwann connaît maintenant les chiffres de 0 à 5, même si pour le « 5 », il reste quelques difficultés liées au fait qu’il ne parvient pas à prononcer correctement le chiffre, mais montre bien avec ses doigts.

    Pour m’assurer que ces connaissances étaient solides, avant d’aborder la suite de 6 à 10, nous avons fait un petit jeu.

    Dans son plateau, Erwann a à disposition des gâteaux, des chips, des saucisses… et il doit les distribuer à ses bonshommes. Dans un premier temps, il n’y avait qu’une sorte d’article à distribuer, mais leur quantité n’était pas toujours égale au nombre de bonshommes. Si il y en avait moins, il devait alors me demander un complément, dans le cas contraire, il devait me rendre ce qui restait et me dire « il reste x gâteaux ».

    Ensuite, je lui ai donné x gâteaux, y chips, z saucisses… et un tas de bonshommes. Il devait alors faire des groupes de personnages en les associant à une quantité d’objet (il y avait autant de bonshommes que d’objets).

    Sur la photo, Erwann est en train de distribuer la nourriture, et on voit, en bas, des personnages qui ne sont pas encore utilisés et sur le côté, le plateau avec la nourriture restante à distribuer.

    A la fin, Erwann a disposé les étiquettes « chiffres » à côté de chaque groupe.